Zeina Abirached

Zeina Abirached est la reine des arabesques et des motifs envoûtants. Elle conte comme personne ses propres souvenirs du Liban et met aussi son immense talent au service d’autres histoires comme pour son dernier ouvrage Prendre refuge écrit par Mathias Enard et publié chez Casterman.

Zeina nous fait la très grande joie de participer au projet scolaire « Bd et immigrations » avec le collège Jean Monnet.

Née à Beyrouth en 1981, Zeina Abirached a fait des études de graphisme au Liban puis à l’Ecole Nationale des Arts Décoratifs à Paris et depuis, partage son temps entre la bande-dessinée et l’illustration.

Je n’ai jamais vu une photo de Zeina qui n’a pas un immense sourire aux lèvres.

Après [Beyrouth] Catharsis et 38 rue Youssef Semaani, son roman graphique Mourir partir revenir, le jeu des hirondelles connait un large succès public et critique (sélection officielle d’Angoulême 2008, traduit en douze langues) suivi de près par Je me souviens Beyrouth, Mouton, et Agatha de Beyrouth (une collaboration avec le poète OuLiPien Jacque Jouet).

Elle est l’auteure du Piano oriental (Casterman 2015), un récit inspiré de la vie de son ancêtre, inventeur d’un nouvel instrument de musique dans le Beyrouth des années 60.
Elle collabore régulièrement avec la presse et différents éditeurs en tant qu’illustratrice.

Source éditeur : Glénat

Pour consulter la biographie de Zeina

Dernier ouvrage paru :