Lucrèce Andreae



Lucrèce Andreae passe par les écoles Estienne, Gobelins et La Poudrière pour s’initier à l’illustration, l’animation et la réalisation de films. Son premier film Pépé le morse (César du meilleur court métrage d’animation 2018), raconte avec force larmes et jurons les tribulations d’une famille en deuil. Le récit explore un sujet douloureux très intime à l’autrice sans pour autant négliger humour et légèreté. C’est à peu près le même ton qu’emploie Lucrèce pour ausculter son rapport compliqué au monde contemporain : Flipette et Vénère sont ses deux facettes conflictuelles…