Lewis confiné

Lewis Trondheim était l’invité d’honneur 2019 avec Julien Neel.

Gaëlle : Bonjour Lewis ! Comment vas-tu ?

Lewis : Impec’

G :Chacun sa manière de vivre le confinement. Es-tu confiné stressé ou confiné libéré ?

L : J’essaye de ne pas y penser.

G : Es-tu en ville ou à la campagne ?

L : Ville, quartier résidentiel.

G : La situation change-t-elle tes habitudes de travail ?

L : Je suis plus lent.

G : Si tu pouvais nous rendre visite à la librairie, que choisirais-tu d’emporter ?

L : Un thé pour le boire devant le lac.

G : Seras-tu une personne pire / pareille / meilleure à la sortie ?

L : Entre ce que j’espère et la réalité, il y a souvent un fossé… Alors je ne réponds pas.

G : Y a-t-il un livre, un film ou une chanson qui te réconforte à coup sûr ?

L : Assez étonnamment, Zouk machine avec Maldòn.

G : Y a-t-il quelque chose que tu ne faisais pas avant et que tu t’es mis à faire ?

L : Des strips tous les jours pour faire deviner la dernière case sur Twitter.

Et puis je viens de commencer un dessin de foule. J’ai failli faire un grand dessin de ville déserte et puis non.

G : Peux-tu nous parler de ton prochain album ?

L : Un Lapinot que j’avais entamé sur Instagram. « Un peu d’amour » ça parlera de plein de choses, d’amour, d’amitié, d’écriture…

G : Pose-toi toi-même une question à laquelle tu as envie de répondre.

L : Quel est le sens de la vie ? Voilà. J’aurais envie de répondre parce que ça voudrait dire que je connais la réponse.

Merci Lewis d’avoir répondu à mes questions !