Archives de l’auteur : Ga-L

Guillaume Bianco

Guillaume Bianco, enfant solitaire mais heureux, il grandit dans la campagne provençale et passe de longs après-midi à vivre d’incroyables aventures au creux de son jardin.
Titulaire d’un baccalauréat d’Arts Plastiques, il s’inscrit dans une Université de Lettres avant de publier, à l’âge de vingt ans, ses premières bandes dessinées. Son imaginaire se nourrit de contes populaires, des nouvelles de Roald Dahl, de celles de Maupassant – et surtout des chansons de Georges Brassens à qui il voue une admiration sans bornes. Son souhait : raconter des histoires pour petits et grands, aborder certains tabous, soulever de « grandes » questions, tout en (se) divertissant.

Source : ed. Soleil

Guillaume Bianco est l’auteur de nombreuses séries pour adultes et enfants : Billy Brouillard, Ernest et Rebecca, Zizi chauve-souris, Eco… et ses fameux carnets !

Il fait partie du célèbre atelier mastodonte : L’atelier Mastodonte, c’est des copains dessinateurs qui bossent ensemble dans un même atelier. Nos histoires paraissent toutes les semaines dans le journal de Spirou.

Des copains tels que Lewis Trondheim, Julien Neel, Fabien Toulmé, Dorothée de Monfreid, Dominique Bertail, Brigitte Findakly, Nob, Tebo, Ferroumond, Bouzard, Obion, Jousselin ou encore Alfred  et bien d’autres au fil des années !

C’est à croire que tout l’atelier débarque à Sevrier BD !

Pour consulter la bibliographie de Guillaume Bianco c’est ici !

Guillaume Bianco

Fabien Toulmé

Fabien Toulmé

Fabien Toulmé voit le jour en 1980 à Orléans. Passionné de bande dessinée, il décide de suivre de longues et pénibles études d’ingénieur Civil et d’urbanisme afin d’acquérir les bases essentielles de la construction d’une BD. En 2001, il part pour plusieurs mois sous les tropiques (Bénin, Guyane, Brésil, Guadeloupe). Enfin, lassé par l’eau bleue cocotiers, il revient s’installer en France en 2009 à Aix-en-Provence. Depuis il publie dans divers magazines (Lanfeust Mag, Psikopat, Spirou…) ou dans ouvrages collectifs (« Alimentation générale », « Éditions Vide Cocagne », « Vivre dessous », « Éditions Monolosanctis », « Les autres gens »,…). Avec « Ce n’est pas toi que j’attendais », il réalise son premier album (2014).

source BDGest.

Fabien Toulmé a également publié d’autres titres marquants tels que Les deux vies de Baudoin et tout récemment L’Odyssée d’Hakim.

Pour consulter la biographie de Fabien


Concours Petit Vampire

Michel a l’air un peu stressé

Pour la 2e année, en partenariat avec la librairie BD Fugue Café d’Annecy et les éditions Rue de Sèvres, le festival a proposé aux écoles et centres aérés du département de Haute-Savoie un concours.

La série choisie cette année est Petit Vampire de Joann Sfar avec Brigitte Findakly (invitée au salon) à la couleur.

11 groupes de tout le département sont inscrits et doivent prochainement remettre leurs oeuvres dont le format peut aller jusqu’à 1m de haut. L’an dernier ce sont Les Marmottons de Saint-Jorioz qui ont remporté le concours avec leur génial chat d’Astrid Bromure.

A qui Brigitte Findakly remettra t’elle les cadeaux cette année ?

Brigitte Findakly

Cette année nous avons choisi de mettre toutes les professions à l’honneur. Brigitte Findakly, colorisait déjà des albums dans les années 80 et elle est aux pinceaux des séries parmi les plus célèbres de notre paysage : Lapinot, Petit Vampire, Le Chat du Rabbin pour ne citer que les plus emblématiques. Il est donc quasiment sûre que Brigitte vous en a déjà mis plein les yeux.

Tout comme Zeina Abirached, Brigitte a accepté de participer au projet scolaire « BD et immigration » avec le Collège Jean Monnet de Saint-Jorioz. Car elle raconte son histoire dans Coquelicots d’Irak illustré par Lewis Trondheim et c’est de cette vie dont vont parler les collégiens cette année.

 » Lewis Trondheim et Brigitte Findakly forment en bande dessinée comme à la ville un duo depuis de nombreuses années. Si la bibliographie pléthorique de Lewis Trondheim n’a plus de secret pour personne, celle de Brigitte Findakly, son épouse et coloriste, quoique toute aussi importante, reste moins connue. De Pif Gadget, à ses débuts, au Chat du Rabbin, des Formidables aventures de Lapinot au Retour à la terre, en passant par Ralph Azham, on lui doit la mise en couleurs d’une centaine d’albums dont certains ont été les plus marquants de ces dernières années.

Avec ce livre à quatre mains, Lewis Trondheim délaisse ses animaux anthropomorphisés et dessine de véritables êtres humains pour raconter l’histoire de celle qui partage sa vie. Née en Irak, d’un père irakien et d’une mère française à l’orée des années 1960, le livre retrace son enfance passée à Mossoul, ville du nord de l’Irak, à une époque où, bien avant l’arrivée au pouvoir de Saddam Hussein, se succèdent coups d’État et dictatures militaires. Déroulant le fil de ses souvenirs, on découvre alors une vie de famille affectée par les aberrations de la dictature et leurs répercussions sur la vie quotidienne, jusqu’à l’inéluctable exil vers la France au début des années 1970. Une arrivée en France elle aussi difficile, une expérience migratoire faite de difficultés administratives, sociales et culturelles.

Dans ce récit qui prend pour toile de fond une triste actualité, Lewis Trondheim et Brigitte Findakly brossent en saynètes percutantes et sans ambages, mais pas moins sensibles, la trajectoire singulière de la coloriste qui, pour la première fois, occupe le premier rôle dans un livre. Ponctué de photos et de parenthèses sur les coutumes, la culture irakienne et les souvenirs de Brigitte Findakly, on partage avec elle, la nostalgie de ceux qui ont laissé derrière eux leur pays d’origine, et les liens fugaces qui subsistent. À l’image des coquelicots qui fanent si vite. »

Source éditeur L’Association

Pour consulter la longue liste des ouvrages auxquelles Brigitte a collaboré.

Dernier livre paru en tant que scénariste :