Archives pour la catégorie Vie du salon

Vie du salon

Franck Biancarelli

Franck Biancarelli sera parmi nous les 5 et 6 mai 2018.

Il est l’llustrateur du dernier Infinity 8 paru, sur un scénario de Trondheim et des dialogues de Guibert.

Parmi ses œuvres précédentes, il a été plusieurs fois associé à Denis Robert avec lequel il a creusé la veine politique dans Grand est et le thriller d’anticipation dans Le circuit Mandelberg.

Il est aussi connu pour les séries Le livre des destins et Galfalek.

« Mes deux grandes influences me semblent être Alex Toth et Jose Luis Garcia Lopez. Il en va des influences comme de la famille. Certains ressentent cela comme un carcan dont ils doivent se débarrasser pour aller plus loin, d’autres comme une force sur laquelle ils s’ appuient naturellement, sans réfléchir. Je suis dans le second cas. Se débarrasser ou pas de ses influences ne me semble pas faire parti de l’équation pour devenir un artiste qui compte ».

Franck Biancarelli a été « disciple » de Christian Rossi (ce qui n’est pas rien…)

 

 

 

Bannister

Bannister est un peu notre fierté locale même s’il a la fâcheuse manie de dessiner les voitures de 3/4 arrière (et je n’ai remarqué ça que la semaine dernière…)

 Il est le papa de Tib et Tatoum avec Flora Grimaldi publié chez Glénat. Et la série débarquera bientôt à la TV…  Vous pouvez en savoir davantage en lisant cette chouette interview.

Ça se sont les trop mignons Tib et Tatoum quand ils ne gigotent pas derrière leur écran.

Mais Bannister ne sait pas dessiner que des voitures et des dinosaures. Le monde entier (en tout cas au moins les visiteurs du salon) va s’en rendre compte cette année en découvrant en mai son nouvel album Exodus, scénarisé par le fidèle Nykko, déjà présent sur leur série commune les enfants d’ailleurs.

 

Cet album sera l’un des temps forts de la collection Glénat Comics dont la sortie nationale a été avancée pour Sevrier BD en mai 2018 (véridique).

On a hâte de découvrir l’album fini !

 

Zac Deloupy

Zac Deloupy a obtenu en 2017 le prix France info de la Bd d’actualité et de reportage pour le formidable et bouleversant et aussi révoltant Love story à l’Iranienne du duo de journalistes Jane Deuxart. 

Aujourd’hui, parait son nouvel album Algériennes 1954-1962 écrit par Swan Meralli et publié par Marabulles, c’est donc un bon jour pour vous annoncer sa venue !

Il est l’un des auteurs phare des éditions Jarjille, qui publient cette semaine, quel hasard : Entretien avec Emmanuel Guibert, de Bettina Egger ! Décidément, soit le monde est petit, soit il tourne autour d’Emmanuel Guibert…

 

 

 

Stan Silas

Stan Silas est l’un des invités confirmés pour cette nouvelle édition !

Comme il le dit lui-même sur son site internet, il aime les « trucs un peu dégueu », « la gent féminine bien représentée » mais pas les happy-end. Bref, on sent qu’en sa compagnie on ne va pas s’ennuyer.

Stan Silas apporte de l’humour et de l’énergie dans ses albums pour adultes mais aussi pour enfants. Son illustration joliment rondelette est reconnaissable au premier coup d’œil.

On lui doit l’un des plus gros succès pour la jeunesse de l’an dernier : Super Caca, dont 3 tomes sont déjà parus (joie!!!). Stan illustre les aventures cocasses inventées par Davy Mourier de Lucas et de son acolyte, un petit caca très costaud qui sent la fraise tagada. On ne peut qu’espérer que la série poursuive sa belle aventure.

L’une des séries les plus atypiques pour enfants, Biguden, qui mélange habilement les cultures bretonnes et japonaises est aussi entièrement son œuvre.

Attention ! Ne vous y méprenez pas, Super caca est une série extrêmement maligne et drôle qui porte de bien belles valeurs et tout sauf un ramassis d’idioties.

Pour les grands, la suite de Parasites arrivera juste à temps pour le salon !

Stan Silas appréciera peut-être qu’on lui apporte des fraises Tagada pour l’encourager pendant ses séances de dédicaces, car on sent qu’il ne va pas chômer.