Archives pour l'étiquette Delcourt

Lewis Trondheim

Le festival SEVRIER BD est heureux de vous annoncer que le second invité d’honneur est Lewis Trondheim, dont les œuvres ont pour la plupart révolutionné le petit monde de la BD par bien des aspects.

Lewis Trondheim sera à Los Angeles à un festival en mai mais chez nous les 27 et 28 avril !!! Ouf. On a failli le rater.

LEWIS TRONDHEIM est né en 1964. Il réside à Montpellier.
Il suit les cours d’une école de publicité de 1986 à 1989. En 1987, il fait la connaissance de Jean-Christophe Menu et découvre la bande dessinée autrement qu’en album 46 pages couleurs. Un an plus tard, Lewis apprend à développer son style graphique en réalisant un fanzine, ACCI H3319. Il rejoint ensuite Menu, Stanislas, Mattt Konture, Killoffer et David B autour de la revue Labo (Futuropolis). Ensemble, ils fondent la structure d’édition de bandes dessinées L’Association en 1990. Un an plus tard, Lewis travaille au sein de l’atelier Nawak et publie en 1992 un étonnant pavé de 500 pages, Lapinot et les carottes de Patagonie (L’Association). Sous l’impulsion de l’éditeur Cornélius, il dessine ses Approximate Continuum Comics, dans lesquels il se raconte sous forme autobiographique. En janvier 1994, Lewis obtient à Angoulême l’Alph-Art Coup de coeur pour son livre Slaloms (L’Association). Durant cette année décisive, il devient papa, signe chez Dargaud la série Lapinot et quitte Paris pour le sud de la France. La période 1997-1999 voit naître de nombreux projets, comme une nouvelle série d’héroic-fantasy à la numérotation titanesque et audacieuse, Donjon, avec Joann Sfar et une pléiade d’auteurs, chez Delcourt. En 2000, il publie un grand nombre de séries jeunesse chez Delcourt : Kaput et Zösky, Allez Raconte avec José Parrondo, Trois chemins avec Sergio Garcia et Le Roi Catastrophe avec Fabrice Parme. Les deux premières sont adaptées en dessin animé, de même que La Mouche. À l’été 2004, il crée chez Delcourt la collection Shampooing, où sont accueillis nombre de talents singuliers, dont lui-même avec Mister I et Les Petits Riens de Lewis Trondheim, Yoann avec Fennec, Cyril Pedrosa avec Trois ombres, Guy Delisle avec Chroniques birmanes et Chroniques de Jérusalem, Boulet avec Notes. Lewis est élevé en 2005 au rang de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres et reçoit en 2006 le Grand Prix de la ville d’Angoulême. Il a également imaginé et piloté la série de space opéra-comédie Infinity 8 (Rue de Sèvres). Récemment, il est au scénario de Happy Birds, avec Hugo Piette (Delcourt).

Source éditeur : Delcourt.

Pour consulter la biographie de Lewis

Derniers albums parus :

Lewis au scénario et Alexis Nesme à l’illustration. Et figurez-vous qu’Alexis sera là aussi !

Du Lapinot dénué de texte mais pas de charme !

Cati Baur

Cati Baur  vient de passer neuf ans dans une grande baraque qui grince avec 4 sœurs qui sont cinq…

Le tome 4 vient de paraitre et termine en beauté la série des Quatre soeurs publiée par Rue de Sèvres, tirée des exemplaires romans de la fabuleuse Malika Ferdjoukh. Une saga pour ados au charme indescriptible, loin des poncifs de certaines séries dédiées au même âge.

Cati Baur est une enfant de la région partie s’exiler au soleil mais elle est heureuse de revenir dans sa Haute-Savoie natale pour rencontrer ses admiratrices.

Quelques autres titres de l’illustratrice :

 

Zac Deloupy

Zac Deloupy a obtenu en 2017 le prix France info de la Bd d’actualité et de reportage pour le formidable et bouleversant et aussi révoltant Love story à l’Iranienne du duo de journalistes Jane Deuxart. 

Aujourd’hui, parait son nouvel album Algériennes 1954-1962 écrit par Swan Meralli et publié par Marabulles, c’est donc un bon jour pour vous annoncer sa venue !

Il est l’un des auteurs phare des éditions Jarjille, qui publient cette semaine, quel hasard : Entretien avec Emmanuel Guibert, de Bettina Egger ! Décidément, soit le monde est petit, soit il tourne autour d’Emmanuel Guibert…