Cati Baur

Cati Baur  vient de passer neuf ans dans une grande baraque qui grince avec 4 sœurs qui sont cinq…

Le tome 4 vient de paraitre et termine en beauté la série des Quatre soeurs publiée par Rue de Sèvres, tirée des exemplaires romans de la fabuleuse Malika Ferdjoukh. Une saga pour ados au charme indescriptible, loin des poncifs de certaines séries dédiées au même âge.

Cati Baur est une enfant de la région partie s’exiler au soleil mais elle est heureuse de revenir dans sa Haute-Savoie natale pour rencontrer ses admiratrices.

Quelques autres titres de l’illustratrice :

 

Jean-Christophe Chauzy

Jean-Christophe Chauzy est né en 1964. De 1982 à 1990, il poursuit une collaboration régulière avec la presse rock indépendante. Son premier album, Vengeance, sort en 1988 chez Futuropolis. En 1993, il réalise Peines perdues (en collaboration avec Matz) chez Casterman, puis se met en scène de manière caustique dans la trilogie Un Monde merveilleux. Il travaille avec Thierry Jonquet (DRHDu Papier faisons table rase) ou encore Marc Villard (Rouge est ma couleurLa Guitare de Bo Didlley). Sa vision désabusée de la société et des rapports humains a débouché sur Bonne arrivée à Cotonou ou encore Revanche. Collaborateur du magazine Fluide glacial, il a par ailleurs publié Le Reste du monde chez Casterman.

(source éditeur)

En 2017, son adaptation de L’été en pente douce à fait sensation.

Précédemment il nous a fait frémir avec les deux tomes du Reste du monde, saga réalisée en solitaire dans laquelle la montagne est un personnage à part entière qui détruit tout…

 

On l’a aussi beaucoup associé à Thierry Jonquet par le passé. 

Jean-Christophe Chauzy sera parmi nous le week-end des 5 et 6 mai !

Franck Biancarelli

Franck Biancarelli sera parmi nous les 5 et 6 mai 2018.

Il est l’llustrateur du dernier Infinity 8 paru, sur un scénario de Trondheim et des dialogues de Guibert.

Parmi ses œuvres précédentes, il a été plusieurs fois associé à Denis Robert avec lequel il a creusé la veine politique dans Grand est et le thriller d’anticipation dans Le circuit Mandelberg.

Il est aussi connu pour les séries Le livre des destins et Galfalek.

« Mes deux grandes influences me semblent être Alex Toth et Jose Luis Garcia Lopez. Il en va des influences comme de la famille. Certains ressentent cela comme un carcan dont ils doivent se débarrasser pour aller plus loin, d’autres comme une force sur laquelle ils s’ appuient naturellement, sans réfléchir. Je suis dans le second cas. Se débarrasser ou pas de ses influences ne me semble pas faire parti de l’équation pour devenir un artiste qui compte ».

Franck Biancarelli a été « disciple » de Christian Rossi (ce qui n’est pas rien…)

 

 

 

Bannister

Bannister est un peu notre fierté locale même s’il a la fâcheuse manie de dessiner les voitures de 3/4 arrière (et je n’ai remarqué ça que la semaine dernière…)

 Il est le papa de Tib et Tatoum avec Flora Grimaldi publié chez Glénat. Et la série débarquera bientôt à la TV…  Vous pouvez en savoir davantage en lisant cette chouette interview.

Ça se sont les trop mignons Tib et Tatoum quand ils ne gigotent pas derrière leur écran.

Mais Bannister ne sait pas dessiner que des voitures et des dinosaures. Le monde entier (en tout cas au moins les visiteurs du salon) va s’en rendre compte cette année en découvrant en mai son nouvel album Exodus, scénarisé par le fidèle Nykko, déjà présent sur leur série commune les enfants d’ailleurs.

 

Cet album sera l’un des temps forts de la collection Glénat Comics dont la sortie nationale a été avancée pour Sevrier BD en mai 2018 (véridique).

On a hâte de découvrir l’album fini !